Message du Président
Message du Président de CRED

Le Cercle de Recherche sur les Droits et les Devoirs de la Personne Humaine(CRED) se réjouit d’assurer la coordination administrative et financière du programme national anti discrimination(PNAD) pour la période 2012-2017.

Le programme national anti-discrimination(PNAD) est un cadre d’action, de coopération et de concertation permanente entre toutes les parties prenantes dans le but de donner une réponse cohérente, harmonieuse et coordonnée  aux recommandations des organes de traités des Nations Unies et le Programme d’action de Durban dans le domaine de l’élimination de toutes les formes multiples de discriminations au Cameroun.

Le PNAD  entend être un instrument inclusif, participatif et multisectoriel pour mobiliser la communauté nationale et internationale afin de barrer la voie aux distinctions, préférences, restrictions, propagandes, exclusions fondées sur le sexe, la race, la naissance, la religion, la nationalité, la langue, la culture,l’âge, l’appartenance politique, le statut social et civil , la fortune, l’orientation sexuelle  ou toute autre situation qui a pour but ou pour effet d’empêcher ou de gêner , directement ou indirectement , la reconnaissance , l’égalité de jouissance ou l’exercice des droits de l’homme et des libertés fondamentales reconnus en droit international.

Pour relever cet important défi, le CRED place son intervention dans le cadre de ce programme sous le double signe de la transparence et de la collaboration. Notre contribution financière sur le budget programme pour l’exercice 2012 est chiffrée à 25.000.000Fcfa (ajouté à cela près de 8.000.000 consacrés à la réalisation de l’étude situationnelle, cela fait au total 33.000.000 Fcfa dégagés cette année 2012 par le CRED pour la lutte contre les discriminations au Cameroun).En 2013, cette contribution va se chiffrer à 50.000.000Fcfa. Cette modeste participation va permettre d’assurer le fonctionnement minimum et l’élaboration des documents de base des seize axes d’interventions prioritaires du programme, à savoir :
  1. Campagne nationale  de sensibilisation sur l’égalité, la non-discrimination, la dignité, la tolérance.
  2. Élaboration d’un avant- projet de loi portant code des étrangers  au Cameroun.
  3. Bourse éducative et d’insertion de 1000 personnes handicapées dans le marché du travail au Cameroun.
  4. Opération « 100 titres fonciers à 100 autochtones à l’horizon 2018 » au Cameroun.
  5. Opération « 100 titres fonciers à 100 femmes à l’horizon 2018 » au Cameroun.
  6. Création d’un centre national d’assistance psycho-sociale et juridique des victimes de la discrimination.
  7. Étude sectorielle sur la composition ethnique de la population Camerounaise.
  8. Étude sectorielle sur la composition ethnique de la fonction publique camerounaise, du parlement camerounais, de la Cour suprême camerounaise et de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés du Cameroun.
  9. Étude sectorielle sur la composition des institutions des enseignements de base, secondaires général et technique, et enseignement supérieur(privé, public, confessionnel), en terme d’effectifs des étudiants et des enseignants, par tranche d’âge, sexe, langue parlée, croyance, origine ethnique et nationalité.
  10. Étude sectorielle sur la composition de la population carcérale au Cameroun par tranche d’âge, croyance, langue officielle parlée, origine ethnique, nationalité.
  11. Étude sectorielle d’évaluation du cadre réglementaire en vigueur au Cameroun dans le domaine de la sécurité sociale, notamment les pratiques et usages discriminatoires dans le domaine de l’immatriculation à la CNPS; ainsi que la répartition par tranche d’âge, sexe, origine ethnique et catégorie salariale des personnes immatriculées à la CNPS.
  12. Étude sectorielle sur le renforcement des capacités du pouvoir judiciaire, notamment dans le domaine de l’établissement de la jurisprudence des tribunaux et de la Cour suprême dans le domaine de la discrimination.
  13. Création d’un centre national spécialisé sur le renforcement du bilinguisme dans les médias.
  14. Évaluation du Code pénal, notamment en vue d’apprécier l’effectivité de l’applicabilité de  toutes les dispositions de l’art. 4 de la CRED.
  15. Élaboration d’un avant-projet de loi anti-discrimination globale.
  16. Etude sectorielle sur l’effectivité de l’application de la loi sur la promotion et la protection des personnes handicapées en vue de garantir leur accès à l’éducation, au marché du travail et les pratiques d’aménagement raisonnable accessible aux handicapés.
Je lance un appel pressant à toutes les autres parties prenantes pour qu’elles apportent leur contribution financière  à cet effort national. Je pense d’abord à l’Etat du Cameroun, à la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés du Cameroun, aux agences et institutions spécialisées des Nations Unies, aux bailleurs bilatéraux et multilatéraux.  Cependant , la participation au PNAD est libre et sans contrepartie.

Au demeurant, Je voudrais dédier ce programme  à toutes les victimes des discriminations que nous avons recensées lors de l’étude situationnelle sur les formes multiples de discriminations au Cameroun. Je voudrais que le site internet www.pnad.ch inauguré le 10 décembre 2012 devienne un centre de ressources pour les victimes et que toutes nos actions soient aux bénéfices des victimes des discriminations pour alléger leurs souffrances et leur porter l’assistance nécessaire.

Fait à Yaoundé, le 30 novembre 2012

Mr Hilaire BELL
Spécialiste des normes internationales
Président Fondateur de CRED
Coordonnateur délégué PNAD
                                 Notre vision                                                          Priorités stratégiques                                                  Priorités opérationnelles
Notre vision
Priorités stratégiques
Priorités opérationnelles

Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter et recevez les bulletins d'information relatif au programme du PNAD